Comment quitter son travail sans perdre ses droits ?

De nombreuses raisons peuvent pousser un salarié à démissionner. Il peut tout de même quitter son travail sans perdre ses droits. Si vous êtes un salarié ayant signé un contrat à durée indéterminée au sein d’une entreprise, vous pouvez éviter de perdre vos droits lorsque vous quittez votre travail sur une décision légitime, après avoir négocié une rupture conventionnelle avec l’entreprise ou si l’employeur est aux torts. Vous pouvez dans ce cas percevoir l’allocation ARE durant votre période de chômage. Si vous projetez de créer ou de reprendre une entreprise, vous pourrez toujours garder vos droits.

La négociation d’une rupture conventionnelle

Les décisions légitimes pour quitter son travail sans perdre ses droits concernent en général le déménagement sous certaines conditions. Après avoir changé de résidence principale suite à un mariage, des violences conjugales, pour suivre son conjoint ou son enfant handicapé dans un centre spécialisé sont les seules conditions qui vous permettront de garder vos droits. A part ces décisions légitimes, vous aurez toujours d’autres possibilités comme la négociation d’une rupture conventionnelle avec l’entreprise. Pour cela, vous devez alors négocier votre départ au sein de l’entreprise. Si vous étiez toujours en bon terme avec l’entreprise, il ne devrait pas y avoir de problème avec un minimum de compréhension de votre employeur. Pour que votre employeur puisse accepter votre demande, il vous faudra avoir des arguments solides. Une fois que l’employeur aura accepté votre demande, il transmettra aux autorités compétentes votre situation. Vous pourrez alors commencer à percevoir des indemnités de chômage.

Reprendre ou créer une entreprise pour éviter de perdre vos droits

Il est aussi possible de quitter son travail sans perdre ses droits si vous démissionnez pour cause la création ou la reprise d’une entreprise comme projet. Vous toucherez ainsi l’allocation chômage après avoir démissionné. C’est le même cas si vous projetez de réaliser une reconversion professionnelle. Vous devez alors remplir certaines conditions. Une justification attestant que vous avez déjà travaillé 5 ans sans interruption au sein d’une ou plusieurs entreprises sera nécessaire. Vous devez aussi faire appel à un consultant ou à un conseiller en évolution professionnelle dans votre démarche. Si votre objectif est jugé sérieux et à caractère réel, une commission dans votre région acceptera votre demande et validera votre dossier. Vous devez ensuite vous enregistrer au Pôle Emploi dans un délai de 6 mois suivant la validation de votre dossier. Pour percevoir l’ARE, il sera nécessaire de procéder à une inscription avec comme statut un demandeur d’emploi.

Quitter son travail sans perdre ses droits si l’employeur est aux torts

En raison des manquements vis-à-vis des travailleurs, il est possible de quitter son travail sans perdre ses droits. Pour cela, vous pouvez demander une rupture de contrat. La rupture peut se réaliser à l’aide d’une résiliation judiciaire ou une prise d’acte. Si vous n’avez pas été payé par l’entreprise, si le contrat de travail a été modifié sans votre consentement, à cause d’une discrimination ou d’un harcèlement, vous pouvez choisir de quitter votre travail au sein d’une entreprise sans perdre vos droits. A noter que cette liste est non exhaustive.

Quel est le rôle d’un avocat du droit du travail ?
Comment fonctionne le chômage partiel ?